La Grappa

Amitié Fraternité Grappa
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Enguerrand de Marigny

avatar

Nombre de messages : 39
Navyre : change souvent
Nationalité : Français
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Lun 11 Déc 2006 - 21:24

Enguerrand leva un sourcil.

-Vous mandez que je me présente?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Donaldson
Ghost Squadron
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 40
Navyre : Thétys - Frégate
Nationalité : Angloys
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Lun 11 Déc 2006 - 21:34

à sa manière, oui. Que voyez-vous donc dans le miroir, cher Enguerrand?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lasauceauxjeux.com
Enguerrand de Marigny

avatar

Nombre de messages : 39
Navyre : change souvent
Nationalité : Français
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Mar 12 Déc 2006 - 11:05

Je vois un jeune homme insouciant ,plutôt jeune ,une vingtaine d'années ou plutôt trentaine d'années tout au plus,il semble fatigué,de quoi?Il est très grand et plutôt maigre et porte un feutre noir et un costume bleu marine chamarré avec épaulettes couleur or ,le sabre sur le côté et un pistolet à la ceinture.Sans doute un ancien officier de la marine royale française donc plutôt noble.
Une cicatrice sur le visage.

Non plus sérieusement je suis originaire des environs de NANTES,de Vertou dont je suis le comte,je suis marié à une ravissante jeune femme qui m'a rendu cocu lors de sa visite dans les caraibes et qui est actuellement enceinte d'un autre dont je tairais le nom si cela lui chante.
J'ai nommé PIETRO LUIGI de Treviso.J'ai deux enfants Jean qui va sur ses quatre ans et Agnès qui a plus d'une dizaine d'année.Je suis breton mais dévoué à la France.Je n'ai rien à cacher et rien à dire de plus sinon le fait que je porte une grande estime pour la valeur de l'honneur.


Dernière édition par le Jeu 14 Déc 2006 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pietro-luigi de treviso
Le Vénitien
avatar

Nombre de messages : 7425
Age : 46
Navyre : Une Tartane. Jamais la même.
Nationalité : Vénitienne.
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Jeu 14 Déc 2006 - 0:53

Et bien voilà, ma foy, une très honnète présentation, Sieur d'Enguerrand... Croyez que le forfait comis avec vostre Dame, le Vénitien ne le regrète évidemment point pour l'enfant qui en sera issu... Cependant, désormais qu'il vous connait mieux et qu'il sait que vous estes quelqu'un de bien, il regrette de l'avoir comis constre vous... Vous ne méritiez pas que l'on vous fasse cela et il s'en voudra toujours... Mais les sentiments ne se commandent malheureusement pas... Or le Vénitien, croyez-le, avait des sentiments pour vostre Dame... Mais cela est du passé... Et puis Treviso est heureux de savoir qu'il sera père en janvier...

***


Je m'en vais donc me présenter à mon tour... FOUTRE DIEU !!!

:barr:


- "C'est moi, c'est l'Vénitien!!!"

Fils d'une famille de viticulteurs Vénitiens produisant des vins que Dionysos, déjà, bien avant le Christ, appréciait tant, je suis né à Trévise, le 19 mai 1571.

- Un créateur révolté puis exilé...

En mai 1604, à l’aube de mes 33 ans, je dirigeais, en ma Sérénissime République, une fameuse imprimerie qui éditait nombre de philosophes et poètes libres penseurs...

A la suite d’un sérieux différent qui m’opposa, des mois durant, au Condottiere (mes publications ne plaisant guère aux Grands de mon monde...), je fus condamné, par un jugement arbitraire, sévère et partial, à quitter Venise sous 40 jours. Passé ce délai, je serais emprisonné…

C’est en visitant, la tristesse et la colère au cœur, une dernière fois ma sérénissime, que je pris la décision de rassembler mes dernières économies pour acquérir un Navire qui me mènerait vers... le nouveau monde.

- Un pionnier du nouveau monde...

Nouveau monde… l’idée était motivante pour quelqu’un qui souhaitait laisser les morts enterrer les morts, dans son vieux monde sans espoir ! J’allais peut-être enfin pouvoir expérimenter, concrètement, de nouveaux modes de vie… J’allais peut-être enfin naître en une vie meilleure.

Je crachai une dernière fois du côté de cette terre d’Italie qui m’avait banni puis je posai définitivement mon regard vers demain.

Je me souviendrai toujours des pensées qui étaient les miennes, en ce beau jour de juin, où je vis pour la première fois ma sérénissime sombrer sous les flots argentés de l’Adriatique… Des pensées d’Espoir ! Des rêves de Sauvagerie ! L’envie de voir sombrer avec Venise tous les Grands de ce monde féodal finissant ! L’espoir pour moi d’atteindre un beau jour Utopia ! Plus tard, j'allais apprendre à mes dépends que l'Utopia n'est souvent qu'une reproduction des modèles aristocratiques... dans l'autre sens !

Le voyage, depuis Venise, dura quelques mois... Il me fallut en effet rassembler nombre de paperasses, via un détour par la Hollande où des Amys peintres flamands m'avaient promis, par Amitié, de m'offrir leur nationalité... C'est par un début de printemps, aux allentours du 21 mars 1606, que nostre premier Navyre, fatigué d'avoir affronter l'Océan des Atlantes, toucha cependant enfin terre. Nous débarquions au port de Grenada...

- La gueule de l'emploi...

Grand, filiforme, je ne conservais de mon ancienne vie que la barbe noire taillée en bouc, le cheveu ras, sans chapeau ni apparat inutile et une épée solide. Mes vêtements étaient désormais faits pour durer... Cuir et peau tannée formaient désormais mon armure d’Homme en quête. Sombre et cependant éclairé par la vision d’un nouveau monde que je souhaitais créer (imposer s’il le fallait…) fraternel. J'étais Maître à mon bord. Ce bord était Utopia.

- Un Imperator déchu autoproclamé...

Puis je créai la désormais légendaire Cour De Miracles... C'est de cette époque sombre et dentesque que me vint le surnom d'Imperator... Une époque où la Grappa était ma compagne, nourrissant mes ambitions autocratiques, mégalomaniaques et autodestructrices... Des pulsions de mort qui se trouvèrent cependant canalisées lorsque je consentis à fusionner la Cour Des Miracle avec Les Passagers du Récif...

- LE VENITIEN QUI VOUS AIME !!!

A travers toutes ces aventures, ma personnalité s'affina... Je devins peu à peu celui que je suis : le Vénitien ! Poète Fou, Capitaine outrancier, Amoureux passionné des autres, au nom de Dionysos...

_________________
Le vénitien vous aime.
___________________________________________________________
 study  2 bouteille  Par la Sainte Grappa, que Dionysos bénisse vos Os !2 bouteille  study 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.treviz.net
Inugo Montoya
Ordre de Malte
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 43
Navyre : tartane de location remboursée
Nationalité : basque espagnol à tendance caribéenne
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Mer 20 Déc 2006 - 19:13

Je m' appelle Inugo Montoya et je suis issu d' une famille de marins basques de San Sebastian. Mon arrière grand-père n' était qu' un pêcheur parmi d' autres qui a transmit ses talents de navigateur hors du commun à ses descendants... Mon grand-père est devenu second d' un navire de guerre à la fin de sa vie et mon père a gravit tous les échelons de la marine royale et est devenu capitaine d' un galion de sa majesté très catholique suite au désastre de la grande armada...

Il me prit à son bord comme mousse et je pus entrer, après quelques années à l' académie navale pour devenir moi-même capitaine. Pendant ma formation, le navire de mon père fut abordé par un pirate au large de Curaçao. L' équipage fut massacré au prétexte d' avoir un accent insupportable aux oreilles de l' infâme, ne laissant pour témoin que le mousse qui s' était caché dans un tonneau...

Je pris alors la décision d' arrêter ma formation et de demander à devenir corsaire pour la couronne dans les caraïbes. J' allais rejoindre le nouveau monde, comme tant de mes compatriotes Basques l' avaient fait.

Peu de temps après mon arrivée en mars 1606, je rejoignai une confrérie défendant les couleurs de l' Espagne : les Los Toreros. Nous nous battîmes contre les pirates aux côtés de la Hermandad mais nombre de mes compagnons tombèrent dans cette lutte. Une nouvelle confrérie s' était crée, avec les mêmes buts : La Casa Velasquez.

Un temps de réflexion me fut nécessaire pour les rejoindre, ne comprenant pas pourquoi ils avaient crée une nouvelle structure alors que mes anciens chefs leur avait proposé de prendre la direction de la notre. Je fus alors facilement accepté et la confrérie grandit très vite pour devenir la plus nombreuse des caraïbes.

Durant l' été 1606, la France lança ses corsaires à la conquête des villes espagnoles et la lutte fut rude. Les amiraux de la confrérie m' offrirent l' honneur de les rejoindre à la tête des opérations. La Nina (quelle femme!) se chargeait de la diplomatie et Javier de Alvaro restait le chef suprême. La guerre avec la France allait s' avérer impitoyable, d' autant plus que Javier avait disparu sans donner de nouvelles.

Devant la situation critique, des négociations furent entamées pour gagner du temps et permettre à l' espagne de nous envoyer des troupes. Durant ces négociations, les français allaient s' avérer arrogants au point de me forcer à sortir de ma réserve. Je me mis alors à harranguer la foule et à proposer une alliance à toutes les nations et même aux pirates contre l' hégémonie française. Nombre de capitaines me répondirent favorablement et, sentant le vent tourner, les français finirent par signer un accord minimal. Mes réticences à l' accepter furent habilement étouffées par une ruse féminine à laquelle participèrent toutes les femmes de la confrérie...

Le conflit commençait alors à s' équilibrer, voire à tourner à l' avantage des coalisés. Devenu par la force des choses chef (avec La Nina) de la Casa, je décidais de partager le pouvoir quand Javier réapparu opportunément. Nous avions le vent en poupe et les français subissaient leurs premières défaites quand je fus obligé à une joute verbale avec les dirigeants de la hermandad sur nos objectifs et moyens contradictoires. Le ton monta sérieusement et laissa sans doute quelques séquelles de part et d' autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Smith
Grand Maistre
avatar

Nombre de messages : 1557
Age : 32
Navyre : chaloupe de dépanage / je suis chez MMA 0 traca 0 blabla
Nationalité : Pirate, techniquement parlant pas encore, mais pirate quand même!
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Jeu 21 Déc 2006 - 12:01

Je me nomme Smith, Adam Smith, mais certain me surnome "le fougueux". Ma mère se nommé Morgan Adams, fille de paysan.
Mon père William Smith, ancien 2nd officier de sa Majesté, son navire l'Impérator pris la mer pour les caraibes afin de défendre les intérés de la couronne. Lors d'une bataille gagné contre une frégate espagnol, le capitaine de l'Imperator, Sir Mac Neel, donna l'ordre d'éxécuter tous survivant espagnol, ordre que mon père et d'autre marins n'ont pas suivis. Sur se refus, Sir Mac Neel ordonna la mort de mon père et des autres mutin, une violante bataille eu lieu entre Anglais, une bataille que les mutins gagnèrent. Gravement endomagé, l'Imperator n'était plus apte a naviguer, mais le navire espagnol lui le pouvait encore.Ce fut a ce momant que mon père décida de devenir pirate a bord de l'Inferno.

Je suis née le 19 novembre 1584, j'ai grandi avec ma mère dans la ferme de ses parents, quant elle m'a apprit que mon père était parti pour le nouveau monde, j'ai décidé de m'engagé dans la marine sur le premier navire en partence.

Lors du voyage, le capitaine James Trotter exploité l'équipage de son navire, le Morning Star, beaucoup son mort pendant la traversé, se qui augmenta la tension a bord jusqu'a ce jour du 7 aout 1604ou une mutinerie éclata, et étant le digne fils de mon père, je fut le chef des mutins! Une fois le capitaine Trotter avec les requins, je fut nommé a sa place. Le 9 aout 1606, l'home de vigie cria "TERRE", voila enfin les caraibes!

Maintenant que j'ai récupéré le navire de mon père, je peut enfin partir a a l'aventure comme jadis mon père le fit avant moi.

Capitaine Adam Smith, Fils de William Smith dit " Willy le Borgne".

_________________
Sawko, sawko, ye t'encoul!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloïse Van Solo

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 36
Navyre : Tartane
Nationalité : Vénitienne de Hollande
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Ven 22 Déc 2006 - 23:21

La Capitaine Van Solo entra dans cette galerie des glaces. Elle sourit en songeant aux nouvelles frasques de son cher frère Treviso... C'était bien tout lui, ça... Elle décida donc de se plier au rituel instauré par son frère...
Se regardant sous 10 angles différents, dans 10 mirroirs différents, elle dit :


"Je suis la capitaine Eloïse Van Solo, soeur du capitaine Treviso. On me surnomme logiquement : "La Vénitienne"... Je suis née à Trévise, non loin de Venise, en 1580. J'épouse à l'âge de 20 ans un jeune Comte Flamand qui me transmettra son nom et son titre. Il décèdera lors d'une bataille entre la Hollande et l'Espagne, du côté de Dunkerque... Triste, seule au monde, et apprenant que mon frère avait été chassé de notre sérénissime république de Venise, sans doute pour une de ces fantaisies dont il avait le secret, puis s'était réfugié aux Caraïbes, je m'embarquais sur un navire Hollandais, en mars 1606, pour le rejoindre. Le navire du Capitaine Corsaire Van Schwarzhöerde qui était un ami de mon défunt époux. Par estime pour ce dernier, il consentit à faire de moi son second, comme si j'étais un homme et m'apprit les rudiments de la navigation. La formation s'acheva en juin 1606, date à laquelle le navire largua ses amarres pour le nouveau monde. Au cours de notre traversée de l'Atlantique, un navire Espagnol, contre qui notre nation était en guerre, nous attaqua. La bataille fut sanglante et le capitaine fut tué. Je réussis à lui faire honneur et repris le contrôle de nos hommes pour vaincre. Devant ce premier fait d'arme, mes hommes d'équipage me reconnurent comme leur nouveau capitaine. Je serais la Capitaine Eloïse Van Solo, servant la Hollande en qualité de Corsaire. Débarquée aux Caraïbes, je me mis en quête de mon frère et débuttai ma carrière de manière libre et indépendante. Ayant retrouvé mon frère, j'entrai dans sa confrérie d'alors : La Cour Des Miracles puis je le suivis aux Passagers du Récif quand il décida de la rejoindre pour la faire fusionner avec la Cour Des Miracles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Von Winkelried
Chevalier de l'Ordre de la Grappa
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 34
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Sam 17 Fév 2007 - 9:56

Un jeune homme d'une trentaine d'année et d'une pâleur de mort, vêtu d'un vieil uniforme de la Royale qui avait bien vécu, entra dans la taverne.

Bonjour à tous et salutations à ces dames,

Je me présente Siegfried Von Winkelried, humble corsaire à l’esprit indépendant et naviguant en ce moment pour le Roi de France.Il fut pris de tremblements. Comme mon patronyme le suggère certainement à plusieurs d’autres vous, je ne suis pas Français. Je naquis en Prusse, fils bâtard et mal-aimé d’un hobereau et d’une femme de petite vertu en l’an 1577 et fus élevé par un voisin maître d’armes et de la plus haute noblesse.

Mon père alcoolique et joueur invétéré dilapida l’ensemble de notre fortune douloureusement gagnée. Il eut la chance de périr de la peste de 1602, ce qui lui évita de mourir de mes mains.(Un prêtre fit un signe de croix). Je décidais après sa mort de quitter la région et de partir à l’aventure accompagné de mes compagnons et amis. Nous choisîmes les Nouvelles Indes, car on prétendait qu'ici l'argent coule à flots et qu’on trouve l'or au fond des ruisseaux.

Nous nous arrêtâmes en la Ciudad de Nuestra Señora Santa María del Buen Ayr et tentâmes d’y faire fortune par divers procédés avouables et inavouables. (Il toussa et sembla tomber un instant). Le gouverneur nous y en chassa. Je partis donc dans les Caraïbes, toujours suivi de mes compagnons. Mon tempérament passionné me fit alors tombé amoureux de la fille d’un gouverneur de passage , pour lui prouver ma valeur et mes origines, j’obtiens un poste dans la Royale.

Le destin voulut que le gouverneur de Ciudad de Nuestra Señora Santa María del Buen Ayr eût envoyé des forbans et des bandits à mes trousses. Ils révélèrent mes actions passées à mon futur beau-père. Pour mon malheur, sa fille s’était amourachée d’un Don désargenté d’Espagne et n’intercéda pas en ma faveur. (Quelques Espagnols présents sourirent). Ne voulant pas mourir célibataire, je fuis et partis m’installer dans une autre ville. Désireux de gagner un pécule, je m’achetai un vaisseau et décidai de louer mes services au plus offrant.

Laissez-moi maintenant vous présenter mes compagnons :

Cet homme de haute stature à mes côtés se nomme Hjalmar, un ancien compagnon d'armes et ami de longue date qui a, un jour, juré de me protéger au péril de ma vie. Il ne parle pas beaucoup, mais ses avis sont pragmatiques et souvent adaptés à la situation.

(Les spectateurs furent surpris et admiratifs devant cet homme et ne pouvaient s'empêcher de regarder sa hache de guerre à deux mains.)

Cet ancien encore vert est le professeur Lucius Von Grabenstein. A la fois philosophe, médecin , linguiste, mathématicien et cartographe, il est capable de lire Platon ou César dans le texte et de discourir sur le sens de la vie aussi bien que sur le repas de demain rires. Il a été mon précepteur et un second père. Il est le plus raisonnable et le plus diplomate d'entre nous.

(Le vieil homme s'inclina avec politesse et dignité)

Cette jeune femme timide qui se cache derrière moi est rougissement, le corsaire semblait rechercher ses mots et bafouillait ma...jeune...cous (le professeur se pencha vers son oreille) soeur...Louise.

(Les regards des hommes de l'assemblée convergèrent vers une magnifique jeune femme blonde d'une vingtaine d'année qui s'empourpra). Excusez sa timidité, elle est fort sensible, vous savez. (La jeune femme s'avança et fit la réverence, des femmes de l'assemblée se mirent à chuchoter).

(Bau Bau) J'oublais mes deux amis de toujours, mes chers molosses Zeus et Apollon.

Je souhaite savoir où je peux trouver. Le corsaire se mit soudain à tousser et vomit du sang. Rentrons ... au navire (Il recracha)...mes amis (il semblait mourir) voila que le mal revient ... ma poitrine.

Le groupe partit en hâte. Les commentaires fusèrent aussitôt.
________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alvin ender murray

avatar

Nombre de messages : 23
Navyre : Flûte l'Iphigénie 4
Nationalité : Anglaise
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Sam 2 Juin 2007 - 6:29

Bonjour a tous,
Je suis la capitaine Alvin Ender Murray,je viens d'une famille de pecheurs de l’île de Tresco dans les Cornouaillles Anglaises.
Un jour de pêche comme les autres, j'aperçut des navires de commerces allant en direction de l'Atlantique. Après s'être renseigné, j'apprend que certains marchands organisent des convois en provenance de la Méditerranée faisant escale dans les ports français et partant en direction des Caraïbes, en envoyant également des capitaines sur place pour assurer les transactions.
J'ai pris la décision de revendre ma propriété et mon petit bateau de pêche pour acheter un navire adapté à la traversée que j'allait entreprendre car c'est décidé : je part pour les Caraïbes afin de tenter ma chance.
Apres quelques jours de navigation, une attaque sur mon navire a eu raison de moi. Grâce à la rencontre du Capitaine Anne Bonny, je put avec son aide m'acheter une Quaiche pour continuer l'aventure.
Puis vint la proposition de la confrerie des Passagers du Recif de les rejoindre, ce que j'accepta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pietro-luigi de treviso
Le Vénitien
avatar

Nombre de messages : 7425
Age : 46
Navyre : Une Tartane. Jamais la même.
Nationalité : Vénitienne.
Date d'inscription : 24/10/2006

MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   Sam 2 Juin 2007 - 20:53

Alvin ! Nous avons eu la même arrivée à ce que je vois !

Cette chère Anne m'a également accueilli, il y a maintenant fort longtemps, en ces mers !

C'est une Dame que je respecte au plus haut point, cette chère Bonny... Passe lui le bonjour du Vénitien, à l'occasion et... BIENVENUE CHEZ TOI, FRERE !

_________________
Le vénitien vous aime.
___________________________________________________________
 study  2 bouteille  Par la Sainte Grappa, que Dionysos bénisse vos Os !2 bouteille  study 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.treviz.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAIS QUI ES-TU ? (Présentez-vous ici...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Lieu] Guet - Estranger, Recrues , présentez vous !
» Présentez-vous !
» Présentez-vous !
» Hydi ? mais il dit quoi ? il va vous le dire :D
» Nouveaux membres des clubs FMV, présentez-vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Grappa :: Pont Supérieur :: Cabine de recrutement-
Sauter vers: